Intervention de Loïck Le Brun sur le soutien au Monde Sportif – Conseil Municipal du 09/03/2015

7 GUIGUEN
Intervention de Gurval Guiguen sur l’apprentissage des langues étrangères – Conseil Municipal du 09/03/2015
30 avril 2015
6 DHALLUIN
Intervention d’Amélie Dhalluin sur les modes de garde – Conseil municipal du 09/03/2015
30 avril 2015
Afficher tout

Intervention de Loïck Le Brun sur le soutien au Monde Sportif – Conseil Municipal du 09/03/2015

5 LE BRUN

Conseil Municipal du 9 mars 2015

Délibération 18 : Sports et jeunesse – Animation sportive – Provision Aides aux clubs et animations – Première affectation de crédits 2015

 

Intervention de Loïck Lebrun

Conseiller Municipal de Rennes, membre du groupe Alternance 2020

Madame La Maire,

Mes chers collègues,

Vous ne serez pas surpris en vous disant Madame La Maire que je souhaite profiter de cette occasion du débat budgétaire pour souhaiter de la part de votre adjoint chargé « notamment » des Sports, qu’il nous fasse un point sur la situation de ce dossier et que nous puissions enfin connaître les ambitions et les objectifs qui sont les siens après un an.

Le monde sportif reste « sur sa faim » et se demande si vraiment un de vos adjoints travaille sur ce dossier.

Nous connaissons les contraintes budgétaires qui sont les vôtres, dans une période où le savant dosage entre pression fiscale et dépenses publiques devient de plus en plus difficiles pour les élus, encore plus quand un gouvernement décide de baisser drastiquement les dotations de l’État.

J’ai le souvenir des propos enflammés, vindicatifs, de votre majorité lorsque la précédente majorité gouvernementale stabilisait les dotations de l’État. Vos amis les baissent !

D’un point de vue des investissements, c’est la chute libre puisque d’un budget de 22 millions d’€ en 2014, vous passez à un montant de 14 millions d’€.

Le début du chantier de l’extension de la piscine de Bréquigny ne comble pas cette forte baisse.

Dans votre programme électoral, au point 305, vous annoncez : « Engager les études pour la construction d’une grande salle de spectacle de type ARENA sur le mandat. »

L’absence de ponctuation sur ce point laisse toute interprétation à cet engagement : doit-on lire ?

–       Engager les études, virgule, pour la construction d’une grande salle de spectacle type ARENA, virgule, sur le mandat.

Ou

–       Engager les études, virgule, pour la construction d’une grande salle de spectacle type ARENA sur le mandat.

Vous n’annoncez rien sur ce sujet dans votre budget, il n’y aura donc aucune avancée en 2015 !

Or cette ARENA est plus qu’indispensable, aujourd’hui, pour Rennes Métropole, si vous voulez envoyer des signaux positifs pour les dirigeants des clubs de Hand, de Volley, de Basket qui chaque jour, se battent, avec ambition pour la réussite de leurs clubs.

Moi, Monsieur Lahais, ça me fait mal au cœur de voir un club de la capitale bretonne devoir délocaliser deux de ces matchs « phare », par faute d’équipement de qualité.

Normalement, c’est le contraire : ce sont les clubs des petites villes ou des villes moyennes, qui, à un stade avancé d’une compétition, se voient souvent obligés de délocaliser leurs matchs.

Dernière exemple en date : Concarneau contre Guingamp en 1/4 de finale de la coupe de France délocaliser à Lorient.

Eh bien à Rennes, c’est le contraire ! Le club de Hand de Cesson-Sévigné à du délocaliser à Brest et à Saint-Brieuc deux matchs car aucune salle de Rennes ou Rennes Métropole n’étant en mesure d’accueillir ces événements.

Aucune ligne budgétaire, Aucune avancée cette année sur ce sujet !

 

D’un point de vue « fonctionnement » :

Dans le document du budget primitif, votre phrase est laconique :

« À périmètre constant, les dépenses de la sous fonction « Associations sportives » sont en baisses. »

Nous aimerions connaître les critères qui ont dictés vos choix Monsieur Lahais ?

Les associations sportives ont depuis longtemps compris qu’elles allaient devoir prendre en main leur destin financier et qu’elles ne devaient plus attendre de la part de la puissance publique la plus grande partie de leurs recettes.

Mais, elles attendent de la part de la « Mairie » :

–       écoute,

–       attention,

–       Recherche de solutions.

Le constat, aujourd’hui, après une année de votre mandat, Monsieur Lahais, est que la situation s’est dégradée car :

–       pas d’écoute,

–       pas d’attention,

–       Aucune recherche de solution.

Je pourrais multiplier le nombre d’exemples qui me sont rapportés par des dirigeants sportifs. Vous me permettrez de vous donner le dernier en date, appris hier après-midi.

Deux clubs de rugby rennais ne pourront récupérer la jouissance du stade vélodrome avant la fin de leurs saisons. Non seulement, vous avez programmé la réfection de la pelouse du stade vélodrome pendant la saison, mais vous vous étiez engagé à permettre l’organisation des matchs de fin de saison.

Il y aurait un souci sur le chantier, vous devez être au courant, mais ce n’est pas cela que je pourrais vous reprocher.

Les dirigeants des clubs rennais organisent le Celtic Seven, le 7 juin, et comptaient bien le faire au Vélodrome, compte tenu de la qualité des équipes britanniques présentes.

Ce tournoi aura lieu au Crubillé, mais les dirigeants viennent d’apprendre que le barnum mis à disposition du REC et du Stade Rennais seront retirés avant, car vous devez l’utiliser pour une autre manifestation.

Nous en sommes là, Monsieur Lahais ! La ville n’est même pas en mesure de prêter un barnum à l’année et est contrainte de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Comment continuer à maintenir une motivation de dirigeants bénévolement engagés lorsqu’ils reçoivent des réponses lapidaires de ce style.

Madame la Maire, sur ce dossier, il est grand temps que les dirigeants des clubs rennais puissent avoir le sentiment que leur élu de référence les aide, les accompagne et partage leurs ambitions.

Loïck Le Brun
Loïck Le Brun
Candidat de l’union en 2001, chef de file de l’opposition jusqu’en 2008, Loïck s’est replongé cette année dans la mêlée pour réveiller une ville « qui s’encroûte ». Président du REC Rugby pendant six ans, il développe en Europe francophone une chaine de restauration. Membre de l’UDI, il porte une attention particulière au secteur sportif qu’il connaît bien. Il est père de trois enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *