Chrystèle Jouffe-Rassouli intervient sur la participation de Bertrand Cantat au festival Mythos

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier intervient sur la propreté publique – les dépôts sauvages – les tags – affiches sauvages
10 avril 2018
13 CRESSARD
Antoine Cressard intervient sur le Pôle Educatif ZAC de la Courrouze
17 avril 2018
Afficher tout

Chrystèle Jouffe-Rassouli intervient sur la participation de Bertrand Cantat au festival Mythos

12 JOUFFE

Madame la Maire, mes cher(e)s collègues,

En décembre 2016, je vous interrogeais sur la présence de Bertrand Cantat en simultanée des actions menées par notre ville lors de la semaine contre les violences faites aux femmes. A mes yeux, cette programmation était un affront fait aux combats menés contre toutes violences envers les femmes.

Je vous rappellerai juste quelques chiffres : une femme meurt tous les 2 jours et demi sous les coups de son compagnon ou ex compagnon, 225000 femmes sont victimes de violences physiques ou psychologiques au sein de leur couple et le cout annuel (direct ou indirect) des violences conjugales est évalué à 3.6 milliards d’euros,

Je réitère mes propos en affirmant que je ne remets nullement en cause les qualités artistiques du chanteur. Par ailleurs, la justice a fait son travail et la peine comme on le dit si bien a été purgée…

Le sujet reste complexe ; Du point de vue judiciaire, Bertrand Cantat a le droit à la réinsertion comme tout citoyen mais ici la morale et l’éthique dépasse la justice et il est difficile de dissocier l’artiste de l’homme. Un artiste est un symbole, il fait passer un message, une sensibilité. C’est justement ce qui motive les manifestations, les pétitions et le climat tendu qui règne autour de sa tournée. Une tension, qui l’a contraint à annuler sa tournée d’été dans différents festivals mais visiblement pas à Rennes. Notons que des actions de collectifs féministes sont prévues en marge de son concert rennais.

Mais ce qui est fortement regrettable ici, dans cette délibération c’est que des fonds publics financent un festival durant lequel ce chanteur se produit. Ce même chanteur qui se pose maintenant en tant que victime. La victime expiatoire « d’un crime » qu’il n’aurait pas vraiment perpétré se réfugiant derrière la formule « a donné la mort sans l’intention de la donner »….Ce même chanteur, qui aurait répondu à un membre de Noir Désir alors que ce dernier lui conseillait de consulter « je n’ai pas de problèmes avec les femmes, ce sont les femmes qui ont un problème avec moi »

L’argent public nous implique tous en tant que citoyen et cette subvention est en totale contradiction avec les moyens mis en œuvre pour lutter contre les violences faites aux femmes que ce soit au niveau national ou local.

Je m’adresse à Vous Mme La Maire, à toutes mes collègues femmes qui se disent féministes et principalement à ma collègue déléguée aux droits des femmes, ne vous voilez pas la face derrière de long et beau discours mais marquez au moins votre étonnement devant cette subvention au festival Mythos. Associez les actes à vos paroles. D’autres collectivités ont pris leurs responsabilités comme le département de la Manche qui s’est désolidarisé en retirant sa subvention au festival Papillons de Nuit.

Je vous remercie

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *