Bertrand Plouvier intervient sur la réhabilitation du Palais Saint-Georges et sur la Maison de la Citoyenneté et de la Tranquilité Publique

Antoine Cressard intervient sur le P.L.U et ses conséquences globales
10 décembre 2018
Bertrand Plouvier souhaite ses voeux aux Rennais et intervient sur les Gilets Jaunes ainsi que sur le Grand débat national
23 janvier 2019
Afficher tout

Bertrand Plouvier intervient sur la réhabilitation du Palais Saint-Georges et sur la Maison de la Citoyenneté et de la Tranquilité Publique

bertrand-plouvier

Madame la Maire,

Mes chers collègues,

 

Ca y est, nous y sommes ! Vous êtes en campagne

Qu’est-ce qui me permet de dire ça ? Tout simplement comme vos prédécesseurs, vous lancez, à quelques mois des élections, vous annoncez un nouveau projet, le Palais St Georges.

 

Chacun a en mémoire l’annonce, à l’été 2007, de la création au palais Saint-Georges d’un futur palais des congrès.

L’équipe municipale alors en place justifiait son choix de la manière suivante : « le site envisagé répond point par point aux exigences d’un tel équipement ». Elle se prévalait bien évidemment d’une étude approfondie.

On sait ce qu’il en a été. Six mois après, le projet fût abandonné !

 

En septembre 2010, les Rennais apprenaient que le palais Saint-Georges serait transformé en un hôtel haut de gamme.

Nous nous interrogions alors :

  • Sur quel fondement ?
  • Sur quelles données économiques et techniques ?
  • Quel serait le coût, même approximatif, d’une telle réhabilitation ?
  • Quelle serait la vocation du jardin ? aurait-il vocation à devenir privatif ?

Faute d’élément concret et pragmatique, nous devions alors nous contenter des certitudes de l’ancien adjoint à l’Urbanisme, je cite : « le projet d’hôtel correspond à un besoin identifié pour notre ville, la morphologie du bâtiment est favorable au choix du palais Saint-Georges ».

 

L’ancienne municipalité prévoyait de déposer le permis de construire en décembre 2014, pour un démarrage des travaux en novembre 2016. Ouverture de l’hôtel en juillet 2018…

 

Mais, il en sera bien autrement !

Bien que cinq dossiers aient été retenus, c’est finalement le permis de construire attribué par vous, Madame la Maire, pour la construction d’un hôtel haut de gamme à la place de la BPO situé place des Lices, qui mettra fin au projet de réhabilitation du palais Saint-Georges.

 

En résumé, vous, Madame la Maire, avez  fait le choix de conserver ce bâtiment sans aucun projet d’utilisation.

 

A ce titre, nous nous étonnons que le sujet de la transformation du Palais Saint-Georges fasse tous les six ans sa réapparition quelques mois avant les élections municipales !

  • 2008 : transformation en centre des congrès
  • 2014 : transformation en hôtel de luxe
  • 2020 : transformation en annexe de l’Hôtel de ville

 

Mais, à chaque fois, au lendemain du scrutin, les belles promesses, les beaux projets se heurtent à votre manque de sérieux dans l’étude de faisabilité des projets proposés…

  • mardi 16 juin 2009 : pas de centre de congrès au palais Saint-Georges mais au Couvent des Jacobins
  • vendredi 7 novembre 2014 : pas d’hôtel haut de gamme au palais Saint-Georges mais à la BPO
  • alors, à quoi devons-nous nous attendre à l’automne 2020 ? Votre choix arbitraire, sans concertation, sans consultation des Rennais, de réhabiliter le palais Saint-Georges en une annexe de l’Hôtel de Ville aboutira-t-il cette fois-ci ?

 

Pourquoi avoir pris cette décision sans avoir consulté les rennais ?

Pourtant, depuis 2008, de nombreuses propositions ont été proposées par les Rennais pour réhabiliter le bâtiment et ses jardins. Les annonces successives de possibles transformations du palais Saint-Georges ont, à chaque fois, provoqué des débats passionnés.

 

Vous l’indiquiez vous-même au début de votre mandat : « il n’y a pas d’urgence ». Alors, pourquoi, subitement précipiter les choses ? Pourquoi sans consulter les Rennais ?

 

Vous, et vous seule, avez choisi : ce sera une « maison du service public » qui, accessoirement, abritera un accueil de notre police municipale.

Bien que nous contestions la forme, sur le fond nous nous félicitons de cette annonce qui vient renforcer notre souhait de voir un véritable accueil physique de notre police municipale pour les Rennais.

 

Bien évidemment, nous souscrivons à l’optimisation de la présence des services de notre administration municipale sur un seul site.

Cependant, nous espérons que l’étude nous éclairera sur le coût d’une telle stratégie immobilière. Hélas, nous craignons que la réhabilitation du palais Saint-Georges en bureaux administratifs présente un coût dispendieux !

A l’heure où Bercy, ou vous-même à l’occasion des temps de débats autour de nos finances, prônez une certaine forme de sobriété budgétaire, il faut s’interroger sur le fait d’installer une partie de notre administration dans un tel élément patrimonial… Quel signal sera renvoyé aux contribuables rennais ?

 

Pour conclure, il est grandement temps de trouver une vocation à notre palais Saint-Georges. Au fil des mandats, faute de vision, vous n’avez pas réussi à savoir quoi faire de ce bâtiment pourtant emblématique et visible des voyageurs arrivant par le train.

Faute de choix, jour après jour, mois après mois, année après année, décennie après décennie, le palais Saint-Georges subit immanquablement les épreuves du temps.

Nous ne pouvons pas nous contenter d’une simple information du Conseil municipal. Un débat doit avoir lieu avec les Rennais .

Vous qui, depuis le début de ce mandat, faite l’éloge de la fabrique citoyenne, nous vous invitons à consulter les Rennais.

Les Rennais ont véritablement leur mot à dire sur ce sujet !

Vous ne pouvez pas vous affranchir de leurs propositions !

Il s’agirait d’une trahison, d’un non-respect de votre engagement de favoriser l’expression citoyenne, de vous appuyer sur l’expertise des habitants afin d’inventer, ensemble, la ville créative et solidaire. Ce sont vos propos lors de la séance d’installation de notre Conseil municipal.

Alors, avec les Rennais, et pour les Rennais, débattons autour de la transformation du palais Saint-Georges.

 

Je vous remercie.

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *