Antoine Cressard intervient sur le Plan de revente – Ex-Eglise Saint-Laurent

13 CRESSARD
Antoine Cressard intervient sur le sport et la jeunesse : piscines – savoir nager
27 juin 2018
Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier intervient sur l’aménagement de la piste cyclable place de Bretagne
27 juin 2018
Afficher tout

Antoine Cressard intervient sur le Plan de revente – Ex-Eglise Saint-Laurent

13 CRESSARD

Madame La Maire, chers collègues,

 

Vous nous demandez, principalement, dans cette délibération de vendre l’ancienne Eglise Saint Laurent, à une sculptrice qui veut y installer des ateliers d’artistes. Cette nouvelle affectation d’usage est, en soit une bonne idée mais c’est la décision de revente qui ne nous parait pas opportune.

D’abord pour une question de principe : La vente d’un bâtiment patrimonial de Rennes qui est à l’inventaire du patrimoine local est regrettable. Notre collectivité est et doit rester garante de son patrimoine municipal.

 

Dans le cas de Saint Laurent, nous sommes en présence de l’une des premières églises établies à Rennes et, longtemps appelée Saint Laurent des vignes.

Au fil des siècles elle a marqué la vie de ce quartier nord de Rennes. Son histoire récente fut plus chaotique : Elle fut en grande partie détruite lors des combats qui précédèrent la libération de Rennes en aout 1944 et finalement désaffectée en 1970 pour être transformée en lieu de stockage au profit, aujourd’hui, des  « bouchons d’amour ».

 

De plus, cette vente ne se justifie pas. Pourquoi céder ce bâtiment à cette structure, les ateliers de Saint Laurent pour la somme de 150 000 euros ? Est-ce le prix du marché ou celui des domaines ? Pourquoi ne pas, plutôt, louer et signer avec elle une convention d’occupation ? En effet, on ne sait pas ce que deviendra cette structure dans le futur et dans ce cas quelle destination prendrait alors ce lieu et comment il serait entretenu ? Dans tous les cas la ville n’aurait plus la possibilité d’intervenir sur son devenir ?

 

Bref, il est dommage et regrettable de se débarrasser de ce bâtiment, uniquement pour des raisons financières et, nous craignons que cet exemple s’applique demain à d’autres bâtiments patrimoniaux rennais, moins prestigieux que d’autres.

C’est un mauvais signal envoyé à tous ceux qui sont attachés au patrimoine de notre ville et ils sont, de plus en plus nombreux.

 

 

 

 

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *