Bertrand PLOUVIER intervient sur la réhabilitation du Palais Saint-Georges

Amélie DHALLUIN intervient dans le cadre de la Chartre Rennaise de la Démocratie sur la densité et la cohérence des quartiers
1 juillet 2019
Antoine CRESSARD fait part de son inquiétude quant au nouveau plan de financement du futur cinéma l’Arvor
1 juillet 2019
Afficher tout

Bertrand PLOUVIER intervient sur la réhabilitation du Palais Saint-Georges

Bertrand Plouvier

Madame la Maire,

Mes chers collègues,

Ce soir, notre Conseil municipal va enfin attribuer de manière « officielle » une affectation au Palais Saint-Georges.

Ce projet répond à un triple  objectif :

– il correspond à un tournent de la stratégie immobilière de notre ville

– il favorise le regroupement de certains de nos services sur un même site

– enfin, il correspond à une nouvelle étape dans le renforcement de la présence sur le terrain de notre police municipale.

Concernant la stratégie immobilière, bien évidemment, ce ne sera une surprise pour personne, nous sommes favorables au regroupement de certains de nos services sur un seul et même site.

Cependant, la stratégie telle qu’elle nous est présentée dans la délibération nous apparaît imprécise. Seuls deux chiffres nous sont signifiés : 2,9 millions d’euros pour la revente de certains biens et 75 000€ de recettes annuelles pour là locations des autres. Nous aurions aimé disposer de plus de précisions quant aux biens qui seront cédés, ceux qui seront loués, et aux motifs justifiant la différenciation entre ces choix.

Concernant le projet de réhabilitation du projet Saint-Georges, cette délibération répond globalement à nos interrogations posées lors Conseil municipal de décembre dernier :

– concernant les données économiques et techniques ;

– concernant le coût de la réhabilitation ;

– et concernant enfin la vocation allouée aux jardins du Palais Saint-Georges.

À ce sujet, je tiens à féliciter les services en charge de ce projet pour la rapidité avec laquelle ils ont exécuté ce dossier depuis l’information qui nous avait été présentée au conseil municipal de décembre dernier.

Mes félicitations à l’attention de nos services sont sincères, Madame la Maire. Cependant, je persiste à douter sur la calendrier de votre choix dans la mise en œuvre de ce projet quelques mois avant les élections municipales !

Pour mémoire, je tiens à rappeler que pour vous, madame la Maire, en début de mandat, la réhabilitation du Palais Saint-Georges ne présentait pas un caractère d’urgence. Et aujourd’hui, à quelques mois des élections municipales, soudainement, vous avez considérablement accéléré vos prises de décisions !

Cette précipitation vous fait sauter une case essentielle : celle de la concertation !

Nous regrettons vivement que les Rennais n’aient été à aucune reprise sollicités concernant le devenir de ce bâtiment emblématique de la ville !

Ce manque de concertation, de co-construction, avec les Rennais est d’autant plus regrettable que cette réhabilitation est quasi mitoyen, à quelques pas, de l’Hôtel à projet de la place Pasteur, pourtant vitrine rennaise à la pointe de la participation citoyenne et de l’urbanisme démocratique…

Enfin, une dernière remarque concernant la réhabilitation : étant donné le caractère patrimonial et historique de ce bâtiment et son état de détérioration dans lequel vous l’avez laissé évoluer depuis plusieurs années, le montant alloué à la rénovation [< 4000€/m2] nous apparaît faible. Ce sentiment est d’ailleurs partagé par un certain nombre d’experts…

Comme pour tous vos projets de réhabilitation, nous espérons que nous n’assisterons pas dans les prochaines années à votre envolée coutumière des coûts auxquels vous nous avez habitués dans les différents projets que vous avez menés !

Le dernier point que je voulais aborder sur cette délibération concerne l’installation d’un pôle « tranquillité et citoyenneté ».

Enfin ! Je dis bien enfin, les Rennais vont pouvoir disposer d’un accueil physique de la police municipale.

Depuis plusieurs années, nous réclamons la mise en place de ce guichet essentiel pour répondre aux préoccupations croissantes des Rennais concernant les nuisances, les incivilités, les problèmes de sécurité publique –ce qui constitue en quelques sortes les problèmes du quotidien – dont bon nombre de nos concitoyens sont hélas victimes.

Le week-end dernier, un restaurateur connu et apprécié des rennais a été la victime d’une lâche agression de la part d’une bande de mineurs étrangers isolés.

Ces derniers, l’ont frappé dans le dos, jeté à terre pour lui voler ses effets personnels.

Ce triste fait divers est malheureusement devenu monnaie courante à Rennes. Nous avons tous en mémoire l’agression d’une jeune étudiante à Villejean, ou encore d’une personne âgée à la sortie du métro.

Je suis persuadé que vous connaissez tous de près ou de loin des victimes de ces actes de violences devenus, hélas, quotidiens des rennais.

Dans notre ville, autour du déploiement de la vidéo surveillance, vous plaidez pour une nécessaire présence humaine. En ce qui concerne les problèmes de tranquillité publique au sens large, aujourd’hui, en dehors du 17, les Rennais ne disposent que de l’application RennesCitéZen pour solliciter la ville de Rennes….

La mise en place de ce guichet est par conséquent une bonne nouvelle pour les Rennais !!

D’ailleurs, je me tourne vers les agents de notre police municipale, dont je salue leur dévouement quotidien aux services des Rennais, pour rappeler que l’ouverture de cet accueil physique doit être accompagnée d’un renfort de ses effectifs et de ses moyens techniques.

Sans remettre en cause le travail actuel de notre police municipale, avec les moyens actuels dont elle dispose, je doute qu’elle soit en mesure de faire face au risque certain d’un afflux significatif de demandes des Rennais à ce guichet.

Ce point précis doit être anticipé par la mise en place dès aujourd’hui d’un échange avec les agents de notre police municipale.

En conclusion, à l’heure où Madame la Maire émet le souhait d’ouvrir un débat autour de la gratuité des transports collectifs de notre métropole, permettez-moi, à mon tour, de proposer d’ouvrir un autre débat !

Un débat dont, contrairement à celui sur la gratuité du STAR, la ville est pleinement compétente…

Au vu des problèmes récurrents et croissants de tranquillité publique à Rennes, un débat autour de la doctrine de l’emploi de notre police municipale et de ses moyens de protection s’impose !

Un tel débat permettrait de co construire avec les Rennais, d’une part, une nouvelle charte pour définir les objectifs et le suivi de ce nouveau pôle, d’autre part, plus largement, de répondre à la question fondamentale pour de plus en plus de Rennais : quel rôle et quelle fonction doit avoir notre police municipale !

Je vous remercie.

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *