Antoine CRESSARD intervient sur la construction du Groupe scolaire Baud Chardonnet

Gurval GUIGUEN intervient sur le burkini
11 octobre 2018
Bertrand PLOUVIER intervient sur les Internationaux de Tennis de Rennes
11 octobre 2018
Afficher tout

Antoine CRESSARD intervient sur la construction du Groupe scolaire Baud Chardonnet

13 CRESSARD

Madame La Maire, chers collègues,

 

Par cette délibération, nous lançons  concrètement le projet du groupe scolaire sur la ZAC Baud Chardonnet. Ce projet de nouvel équipement, annoncé depuis la création de la ZAC en 2004, appelle quelques remarques :

 

On constate d’abord qu’il aura fallu attendre 2018 pour que ce groupe scolaire soit mis sur les rails.

Hors, les premiers habitants sont arrivés en 2017. Ils vont donc attendre plusieurs longues années pour scolariser leurs enfants sur le quartier. Ils sont, comme nous, incapables de dire quand ouvrira l’école car, on ne peut trouver cette information ni dans cette délibération ni sur le site de la Ville.

  1. Sémeril avait déclaré en septembre 2017 que la Ville avait « fait le choix de faire venir les commerces en même temps que les habitants ». C’était une bonne initiative mais elle aurait du concerné également les équipements polarisants du quartier comme le groupe scolaire ou la future crèche publique qui elle, n’est toujours pas lancé. On se demande d’ailleurs pourquoi ?

Pourtant vous avez l’expérience des ZAC précédentes : A Beauregard et à la Courrouze les habitants ont du attendre des années, les équipements scolaires ou les gymnases et ils s’en sont souvent plaints. Le risque à terme, est que les rennais délaissent ou ignorent ce quartier car il sera dépourvu d’équipements pendant trop longtemps. Il serait donc souhaitable de se concentrer sur  la réduction des délais entre l’accueil des habitants et l’ouverture des équipements plutôt que de communiquer à tout va sur le futur « Rennes les Bains ».

 

La délibération passe également sous silence un problème récurrent sur les nouveaux quartiers rennais : celui de la pollution des sols.

On sait que la ZAC Chardonnet Baud est une ancienne friche industrielle qui au cours du XXème siècle a accueillie des industries textiles, une fabrique de savon, une autre de produits pétroliers et des ateliers de mécanique et des sociétés de transports… Tout cela a laissé un sol lourdement pollué en métaux lourds, hydrocarbures, solvants et j’en passe. Alors certes, en 2010,  des travaux de dépollution en sols profonds ont été entrepris sur la ZAC mais aujourd’hui la perspective de la construction du groupe scolaire nous oblige à redoubler de vigilance.

Nous souhaiterions avoir des précisions sur la question des pollutions présentes sur le futur site choisi pour l’école. Est-ce que des risques demeurent ? Ne faut-il pas prévoir de nouveaux travaux de dépollution pour sécuriser le site une fois pour toutes ? On évitera ainsi la malheureuse déconvenue du pole éducatif de la Courrouze qu’il a fallu déplacer sur un autre site moins pollué, entrainant un retard dans la livraison de l’équipement de plusieurs années.

 

Enfin, et de façon plus générale,  ce groupe scolaire sera situé au cœur d’un nouveau quartier qui doit, pour se développer, être bien relié au reste de la ville et en particulier au centre ville. Or, de part sa situation en périphérie Est de Rennes et, par ailleurs, coincé entre la Vilaine au nord et le faisceau ferroviaire au sud, celui-ci est relativement enclavé.

 

Alors, certes des ponts ont été créés et des voies réservées aux bus sur l’Axe Est Ouest  permettent de rejoindre rapidement le centre de la ville. Mais demain lorsque que la ZAC sera entièrement lotie, il faudra élargir les modes de transport. Des débats ont déjà eu lieu ici et à la Métropole, en particulier par la voix de Bruno Chavanat, sur la question de l’utilisation de l’axe ferroviaire sud pour desservir, entre autre ce quartier, en mettant en place une sorte de RER rennais. Le débat reste ouvert parce qu’aujourd’hui on entend aussi parler, dans le cadre de Rennes 2030, d’une réflexion autour d’un tramway sur l’Axe Est-Ouest qui naturellement desservirait ce quartier. Avez-vous des réponses aujourd’hui sur ce sujet ?

 

En tout cas pour la réussite et la durabilité  de ce quartier il faudra que les futurs habitants y trouvent les équipements indispensables comme le groupe scolaire présenté ce soir mais aussi un environnement agréable et facilement accessible et cela dans des délais raisonnables.

 

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *