Gurval Guiguen annonce les priorités à prendre en compte pour l’aménagement du secteur Beauregard Quincé, Porte de Saint-Malo, Gros Malhon, Donelière

13 CRESSARD
Antoine Cressard partage le constat exprimé du nouveau PLU et espère qu’il se traduira par des actes concrets
12 octobre 2017
Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier regrette que la réforme du stationnement payant sur voirie ne va pas assez loin
16 octobre 2017
Afficher tout

Gurval Guiguen annonce les priorités à prendre en compte pour l’aménagement du secteur Beauregard Quincé, Porte de Saint-Malo, Gros Malhon, Donelière

7 GUIGUEN

 

Conseil Municipal du 9 octobre 2017

 

Intervention de Gurval GUIGUEN

Conseiller Municipal de Rennes, membre du groupe Alternance 2020

 

Délibération n° 33 : Aménagement et services urbains, environnement – Mandat d’études préalables pour l’urbanisation du secteur Beauregard Quincé, Porte de Saint-Malo, Gros Malhon, Donelière – Approbation

 

Madame le maire,

Chers collègues,

 

La délibération que vous nous proposez d’adopter ne revêt pas un caractère directement opérationnel en ce sens qu’il ne s’agit pas de déterminer aujourd’hui le visage précis de ce quartier mais de confier à l’opérateur Territoires publics une mission d’études préalables.

A défaut de délibérer sur un projet figé, il nous revient de faire part à l’opérateur, devant les Rennais, des priorités qui nous semblent devoir orienter ses travaux.

  • Un rappel préalable sur le périmètre de nos réflexions.

Les secteurs Quincé, Porte de Saint-Malo, Donelière et Gros Malhon forment un croissant lové autour de la zone d’activités Nord, et qui en est même partie intégrante pour ce qui est de la Donelière.

Je me permets de le rappeler parce que ce n’est pas clairement énoncé dans le rapport de la délibération.

Il nous faut intégrer dans le périmètre de réflexion l’intégralité de la zone d’activité Nord, y compris sa partie grégorienne en coopération avec nos voisins. Nous ne pouvons pas penser ce lieu sans y intégrer Grand quartier, les Trois fontaines, Leclerc, Eternit, Véolia ou le lycée Pierre Mendès-France.

 

  • Ces différents quartiers ainsi que la ZA Nord ont un poids significatif dans notre ville.

Et ce pour plusieurs raisons :

  • D’abord par son poids économique : la ZA Nord représente le deuxième pôle commercial de Rennes par son volume et par son chiffre d’affaires, derrière le centre-ville.
  • Ensuite par sa fréquentation très importante : les flux automobiles y sont denses le long des axes du boulevard Gros Malhon, de la rue de Saint-Malo et du boulevard de la Robiquette. Aux heures de pointes, ces axes sont complétement congestionnés.
  • La masse démographique du nord-nord-ouest de Rennes va croissante. Le foncier situé entre le nord du parc de Beauregard et Quincé continue à se bâtir, fixant ici toujours plus d’habitants (vous évoquez déjà près de 4 000 logements).
  • Enfin, pour ce qui est du secteur de Quincé comme c’était le cas à Beauregard, le poids symbolique du lieu est important puisque nous partons d’une page quasiment blanche pour imaginer un quartier ex nihilo.

Dans ces circonstances et au regard des enjeux, ne nous trompons pas dans nos choix. Les études de renouvellement urbain produites par l’AUDIAR (dont nous saluons la qualité) et les travaux préparatoires de l’opérateur Territoires publics doivent nous permettre de penser un aménagement cohérent et séquencé.

 

  • Nos priorités pour cette zone

Vous avez listé un certain nombre de priorités pour orienter les travaux de Territoires publics :

  • la recherche de scenarii d’aménagement cohérent,
  • la mixité fonctionnelle et sociale,
  • la valorisation de l’entrée de ville,
  • la trame verte,

Pour notre part, dans le périmètre plus large intégrant la ZA Nord, il nous paraît important de souligner plusieurs impératifs :

  • La nécessité de maintenir une activité économique importante sur ce site, secondaire et tertiaire, pour lutter contre le mouvement métropolitain qui tend à éloigner les emplois des logements.
  • Le risque de thrombose par la saturation du réseau de voirie :
    • La route de Saint-Malo constitue déjà, historiquement, l’un des axes les plus fréquentés de notre ville.
    • Nous n’avons pas de parking-relai dans ce secteur.
    • Le métro ne rayonne pas à proximité immédiate du site.
    • Le lien entre le canal de l’Ille et le parc de Beauregard est inexistant à ce jour.

 

Compte tenu de la situation géographique, de l’évolution démographique, de la configuration des lieux et des usages, nous ne ferons pas de sitôt de l’avenue Gros Malhon ou de la rue de Saint-Malo des « boulevards apaisés ». Nous devons en avoir conscience pour organiser au mieux les déplacements des habitants, y compris par l’offre de transports en commun et de pistes cyclables, mais sans dogmatisme. Comment permettre un accès et une traversée facile de cette zone pénétrante ? (bien malin qui a une réponse simple à ces sujets complexes, mais il nous faut y réfléchir)

  • Ce secteur, situé à grands traits dans le triangle formé par Beauregard, la Chataigneraie et le canal de l’Ille, présente encore aujourd’hui des caractéristiques naturelles remarquables. Parce que les choix en termes d’urbanismes auront un impact direct, outre la biodiversité, sur l’humeur des gens qui y vivent, il nous semble primordial de maintenir au maximum les espaces verts et humides et même de les développer quand cela est possible, autour du canal et dans le secteur de Quincé.
  • Enfin, comme souligné par l’AUDIAR, nous partageons la volonté de soigner nos différentes entrées de ville, il y a sans doute beaucoup de travail mais il ferait la fierté de tous les Rennais.

Dans l’attente d’ébauches plus abouties de l’opérateur Territoires publics, voici en quelques mots les priorités qui nous semblent devoir être intégrées à la réflexion. Nous suivrons l’avancée du projet avec attention.

 

Je vous remercie.

Gurval Guiguen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *