Antoine Cressard s’inquiète d’une pollution des sols du batiment Pasteur

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier s’interroge sur la pertinence du rapport d’orientations budgétaires de 2017
8 décembre 2016
6 DHALLUIN
Amélie Dhalluin regrette que le Plan éducatif local ne soit pas assez ambitieux
9 décembre 2016
Afficher tout

Antoine Cressard s’inquiète d’une pollution des sols du batiment Pasteur

13 CRESSARD

Conseil Municipal du 5 décembre 2016

59. Aménagement et services urbains, environnement – Bâtiment Pasteur- Construction d’une école et de l’Hôtel à projets – Marché de maîtrise d’oeuvre 2ème phase – Approbation des termes du marché – Autorisation de signature à Territoires Publics
Intervention d’Antoine Cressard
Conseiller municipal

 

Madame La Maire, chers collègues

Nous retrouvons dans cette délibération la 2° phase du marché de maîtrise d’œuvre de la restructuration du bâtiment Pasteur, qui va accueillir à terme une école maternelle et un centre info-école  au rez-de-chaussée, et dans les étages, l’Hôtel à Projets.

Nous avons eu déjà l’occasion de rappeler notre position sur l’ensemble de ce dossier : notre accord de principe sur l’école, et nos réserves sur l’Hôtel à Projets. Je pense en particulier au caractère nébuleux de ses objectifs et de son futur fonctionnement par rapport à l’école, qui à ce jour, n’est pas clarifié.

Nous pensons pour notre part que le bâtiment Pasteur, aurait pu accueillir, de part sa surface, son histoire et sa position centrale, un Musée des Sciences, équipement qui fait défaut dans une capitale régionale universitaire comme Rennes.

Ceci dit, concernant l’école, un questionnement se pose à ce stade du projet.

L’actualité de ces derniers mois nous a rappelé que reconstruire la ville sur elle-même n’est pas du tout repos.

L’abandon des travaux de la future école de la Courrouze, du fait d’une pollution massive du sous-sol en est l’exemple le plus marquant et le plus inquiétant.

Ainsi, la question de la pollution des sous-sols du Bâtiment Pasteur doit être également posée. En effet, dans cette faculté des sciences, pendant des décennies, des universitaires et des étudiants ont utilisé des produits chimiques et polluants dans le cadre de leurs travaux et de leurs études. On ne peut donc nier le risque d’une pollution des sous-sols du bâtiment, quand on sait qu’à l’époque, on n’avait pas la même vigilance sur la pollution des sols et des eaux.

 Or demain, l’aménagement de la future école au rez-de-chaussée du bâtiment va nécessiter des travaux de soubassement dans les sous-sols, qui sont une zone potentiellement à risque en matière de pollution.

Madame la Maire, pouvez-vous nous assurer aujourd’hui que la future école sera aménagée dans des espaces exempts de toute pollution ? Avez-vous prévu un protocole de contrôle et d’analyse du sous-sol de Pasteur ? Rien, à ce sujet n’a été indiqué dans cette délibération comme dans les précédentes.

Il serait dommage dans le cas contraire que ce projet se voit contrarier ou déplacer comme celui de la Courrouze.

Il y va de la santé des enfants et de celles de tous les futurs usagés de ce bâtiment emblématique de Rennes.

Antoine Cressard
Antoine Cressard
Professeur d’histoire-géographie au lycée, Antoine est engagé de longue date dans la vie politique locale. Elu conseiller municipal au cours des trois précédents mandats, candidat aux cantonales de 2004, il s’occupe dans notre équipe des thématiques du tourisme, du centre-ville et notamment du commerce. Membre de l’UMP, Antoine est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *