Bertrand Plouvier dresse le diagnostic du commerce au Mail François Mitterand

6 DHALLUIN
Amélie Dhalluin réagit suite à la grève des agents vacataires
20 janvier 2016
13 CRESSARD
Antoine Cressard demande l’ouverture de la Piscine Saint-Georges pendant les 2 mois d’été
20 janvier 2016
Afficher tout

Bertrand Plouvier dresse le diagnostic du commerce au Mail François Mitterand

Bertrand Plouvier

Conseil Municipal du 18 janvier 2016

 Délibération n°30 : Aménagement et services urbains, environnement – Droit de préemption sur les fonds artisanaux, les fonds de commerce et les baux commerciaux – Extension du périmètre

 

Intervention de Bertrand Plouvier

Président du groupe Alternance 2020

 

Madame la Maire,

Mes chers collègues,

A l’occasion du diagnostic de la situation du commerce et de l’artisanat de proximité concernant la ZAC du Mail et conséquentes aux évolutions d’aménagement du Mail François Mitterrand, je me permettrais de vous rappeler un précédent débat que nous avions eu, au sein de ce conseil, le 3 octobre 2011.

Ce 3 octobre 2011, le conseil municipal de Rennes débattait l’approbation des études d’avant-projet du réaménagement du Mail François Mitterrand. Pour rappel, le groupe politique auquel j’appartenais alors s’était abstenu sur cet avant-projet.

La raison de cette abstention n’était pas le réaménagement du Mail en lui-même. Mon collègue, Bruno Chavanat, approuvait pleinement les aspects intéressants du projet proposé à la hauteur de la position unique du Mail dans la ville. Un espace d’habitation dense mais avec une perspective urbaine remarquable, large, ouverte et particulièrement adaptée à un lieu de promenade agréable.

Cependant, en 2011, nous appelions votre vigilance quant aux enjeux de ce réaménagement qui auraient dû être envisagés de manière plus large. Au-delà d’un simple concours d’architecture ou d’urbanisme paysager, nous attirions alors votre attention sur le fait que ce projet d’aménagement du Mail François Mitterrand devait intégrer un plan d’animation commerciale. La présentation du projet, nous le regrettions, ne faisait nullement mention du type d’activité commerciale que vous souhaitiez intégrer à ce projet majeur. Aucune étude prospective concernant la dynamique d’animation et commerciale n’avait été produite ni en amont, ni au stade de l’avant-projet, ni au stade du projet définitif…

A ces différentes remarques, la majorité alors en place nous avait renvoyé à nos calendes. Pour reprendre précisément vos propos. Deux points, ouvrez les guillemets : « Ce n’est pas un Décret du Maire de Rennes qui fera que nous aurons tel type de mutation commerciale ou tel autre », fermez les guillemets, point. Sans réelle stratégie commerciale de votre part, vous nous expliquiez qu’il fallait laisser le temps au temps. Différents projets imaginaires étaient proposés aux Rennais : l’arrimage d’un restaurant flottant au pied de l’immeuble Jean Nouvel, au passage, qui devait comportait à son rez-de-chaussée une vocation d’activités culturelle et économique pour impulser une dynamique commerciale au Mail. Ni l’un, ni l’autre de ces projets, n’a pour l’instant vu le jour : continuons de rêver…

Cinq ans plus tard, le diagnostic de la situation du commerce et de l’artisanat de proximité en ce qui concerne le Mail François Mitterrand fait état :

  • d’une trop forte composante de service et locaux professionnels (>50% des établissements actifs) qui s’est confortée dans le temps et reste dominante;
  • la part secteur bar-restauration (pourtant indispensable à l’animation du Mail en semaine et surtout les week-end) peine à se développer ;
  • Quid de la diversification commerciale, une enquête est en cours suite au recensement de 2006 ;
  • Enfin, un taux de vacances de 12% et en progression entre 2012 et 2014.

Pour résumer, malgré la qualité de l’aménagement et l’évolution majeure de ses usages : la mayonnaise n’a pas pris ! Aujourd’hui, le Mail François Mitterrand est certes devenu un espace de promenade et d’activités ludiques mais une rupture persiste avec le cœur marchand du centre-ville Rennais.

Nous regrettons vivement que durant les débats autour de l’avant-projet du Mail François Mitterrand en 2011 vous n’aviez pas pris la mesure de nos propos. Cinq ans plus tard, les Rennais et vous-mêmes faites le constant d’une animation commerciale qui peine à s’implanter sur le Mail qui aura pourtant vocation à être un lieu fort d’animations dominicale de notre ville. Le projet de réaménagement du Mail aurait dû être accompagné d’une étude prospective quant à la vocation commerciale que la municipalité voulait lui donner. Nous disposons enfin d’un diagnostic. Contrairement aux propos que vous teniez il y a encore quelques années dans cette même enceinte : c’est bel et bien un décret de la Maire de Rennes qui fera que nous aurons tel type de mutation commerciale ou tel autre. Une telle étude nous aurait été présentée en 2011, nous aurions bien évidemment voté favorablement à l’avant-projet du Mail François Mitterrand.

Je vous remercie.

 

Bertrand Plouvier
Bertrand Plouvier
Secrétaire national de l’UMP et responsable du mouvement pour Rennes et Rennes Métropole, Bertrand est engagé en politique depuis près de vingt ans. Candidat aux municipales et cantonales en 2008, il entre alors au conseil municipal. En 2012, il conduit l’union de la droite et du centre aux législatives sur la 2e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Depuis, Bertrand a été directeur de la campagne de Bruno Chavanat aux dernières municipales et préside notre groupe Alternance 2020. Il est agent général d’assurances de profession, installé dans le centre-ville de Rennes. Bertrand est marié et père de quatre enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *